top of page

ARTICLES ET TRAVAUX DE RECHERCHE

GAGNON-BOUCHARD, L. (2022). « Décoloniser la nature : Compte-rendu d’Une écologie décoloniale de Malcom Ferdiand. » La vie des idées. En ligne.

GAGNON-BOUCHARD, L. (2022). « Compte rendu Catherine Albertini : Résistances des femmes à l’Androcapitalocène : le nécessaire écoféminisme ». Recherches féministes, vol 34, no. 2.

GAGNON-BOUCHARD, L. et RANGER, C. (2022). « Reconstruire des mondes relationnels à travers la logique du don et de la vulnérabilité. ». Gagnon, Bernard. (dir), Diversité, vulnérabilité et le politique autrement. Les Presses de l’Université Laval.

GAGNON-BOUCHARD, L. (2022). «La vulnérabilité face aux changements climatiques». Revue spirale.

GAGNON-BOUCHARD, L. (2021). « Nous engager avec la vulnérabilité et le deuil pour affronter la crise écologique et faire monde autrement ».  Femlu.

GAGNON-BOUCHARD, L. (2021). « Angles morts écologiques, maîtrise et déni de vulnérabilité. » Nouveaux cahiers d’Ethos.


GAGNON-BOUCHARD, L. et RANGER, Camille. (2020). « Reclaiming Relationality Through the Logic of the Gift and Vulnerability ». Hypatia.


GAGNON-BOUCHARD, L (2020). « L’écoféminisme et l’éthique de la vulnérabilité : transformer notre rapport à la nature et s’engager dans la transition socioécologique ». Esprit Libre.


CELIS, Leila. en partenariat avec la Table des groupes de femmes de Montréal et Comité femmes du Comité des organismes sociaux de Saint-Laurent et en collaboration avec Audrey Dahl et Laurie GAGNON-BOUCHARD. (2020). Groupe communautaires et femmes en situation de pauvreté à Montréal : Besoins, pratiques et enjeux intersectionnels. Rapport de recherche.


DAHL, Audrey. NORMAND, M. et GAGNON-BOUCHARD, L. en partenariat avec la Table des groupes de femmes de Montréal et Comité femmes du Comité des organismes sociaux de Saint-Laurent et en collaboration avec Leila Celis. (2020) Éléments d’analyse intersectionnelle dans la production documentaires des organismes communautaires. Rapport de recherche.

GAGNON-BOUCHARD, L. (2019). «Quand l’économie écologique dé-nature la justice environnementale». Vertigo.


CONSEIL DES MONTRÉALAISES, Lebrun, A. DESROCHERS, M-E. et GAGNON-BOUCHARD, L. (2019). Avis sur les femmes en situation de handicap et le logement à Montréal.


GAGNON-BOUCHARD, L. (2017). « La ségrégation spatiale comme point culminant de l’exclusion sociale ». Dans A-M. Daoust. Et Reyes Bruneau V A. (dir) Immigration, ethnicité et citoyenneté : actes du colloque international et interdisciplinaire 2016 pour étudiants et nouveaux chercheurs : Cahier 39 du CRIEC (p.198-212).

Articles et travaux de recherche: Texte
bottom of page